L’héroïne mousquetaire de Préchac ou La galerie des mauvais amants

Roxanne Roy (Université du Québec à Rimouski)

L'héroïne mousquetaire, histoire véritable (1677-1678), sans doute le texte le plus connu de Jean de Préchac, raconte les aventures galantes et guerrières de Christine de Meyrac, personnage qui se travestit en homme puis s'engage dans l'armée du roi de France sous le nom de Saint-Aubin. Bien qu'elle affirme n'éprouver de véritable passion que pour les armes, elle s'éprend profondément du marquis d'Osseira, un général de l'armée espagnole. Préchac renouvelle donc la topique romanesque des parfaits amants en mettant en scène un général de l'armée et une mousquetaire que leur nation en guerre sépare. Par ailleurs, les charmes de Christine sont si puissants que nombreux sont les personnages masculins qui en deviennent amoureux. Or, ces personnages ne parviennent pas à gagner le cœur de la belle en raison de leurs écarts de conduites. C'est cette galerie des «mauvais amants» que nous entendons analyser afin de voir en quoi ils constituent des contre-modèles, et de dégager les valeurs et les enjeux qui s'y rattachent. Cette communication repose sur l'hypothèse voulant que, par ce moyen, Préchac poursuit une visée morale et édificatrice à travers la représentation d'errances galantes.