Le motif de l’errance à Port-Royal

Laurence Plazenet (Université Paris-Sorbonne)

Port-Royal est une communauté de religieuses cisterciennes profondément identifiée au lieu où elles entreprirent au début du XVIIe siècle une réforme exemplaire : le monastère de Port-Royal des Champs. Leurs succès, puis les persécutions qu'elles subirent, amenèrent toutefois les moniales à connaître une dissémination exceptionnelle. Tout au long de l'histoire du monastère, Messieurs et Solitaires furent également souvent condamnés à prendre les routes, à connaître l'errance et l'exil. C'est suggérer quelle profonde résonance le motif spirituel de l'errance possède à Port-Royal. Loin d'être un lieu commun rhétorique, il constitue une expérience intime pour la plupart des religieuses, des Solitaires, des Messieurs, de leurs amis. Cette communication voudrait jeter les bases d'une réflexion sur ce thème, en confrontant auteurs majeurs et textes célèbres (Angélique de Saint-Jean, Relation de captivité; Saint-Cyran, Lettres), aussi bien que des témoignages plus humbles et méconnus.