Vagabondage et visions chez Jean de Labadie

Julien Goeury (Université de Picardie Jules Verne)

Je me propose de revenir dans cette communication sur le «trop fameux Labadie» (H. Brémond, Histoire littéraire du sentiment religieux). On peut apprécier le parcours du pasteur gyrovague grâce aux enseignements de la topographie religieuse, soit ce réseau d’églises, de couvents, de congrégations, d’ermitages, de temples et de demeures privées, à l’intérieur duquel il n’a cessé de circuler durant plusieurs décennies. Michel de Certeau a su analyser ce vagabondage dans la Fable mystique. Mais à la lecture de la littérature pamphlétaire janséniste, jésuites et calvinistes, à l’encontre de Labadie et ses disciples, se dessine un reflet inversé de cette quête spirituelle en forme de pérégrinations erratiques.