Edme Boursault et l’originalité scripturale : du roman épistolaire à la comédie moralisante

Marie-Ange Croft (Université du Québec à Trois-Rivières)

Polygraphe du XVIIe siècle dont la carrière s’échelonne sur près de quarante ans (1661 à 1701), Boursault demeure jusqu’à maintenant fort peu étudié. Bernard Bray, dans ses travaux sur l’épistolarité, a reconnu le rôle des Lettres de respect, d’obligation et d’amour (1669) dans l’émergence du roman épistolaire, mais sans nécessairement examiner l’ouvrage en regard du parcours de l’auteur. Or, la carrière de l’écrivain est jalonnée de ces errances scripturales qui, d’échecs en succès, le mènent à des propositions novatrices. C’est ainsi qu’en 1690, il inaugure le genre de la comédie moralisante avec Les fables d’Ésope. Cette communication propose d’analyser son parcours et de mettre en lumière les facteurs qui, à cette époque de transition (classique et fin de règne), peuvent conduire un auteur à expérimenter de nouvelles pratiques esthétiques.