Les égarements de la physique cartésienne dans le Voyage au monde de Mr. Descartes du R. P. Gabriel Daniel (1690)

Nicolas Correard (Université de Nantes)

Le Voyage au monde de Mr. Descartes reste un cas peu exploré de l’usage critique de la fiction narrative en matière de philosophie. Fine parodie satirique du «système du monde» de Descartes, il se lit tel une ménippée à la manière de Lucien et de Cyrano, où chaque élément du corpus cartésien se trouve déplacé au sein d’un parcours pseudo-initiatique dénonçant l’illusion d’une intelligibilité totale. Inspiré par les objections de Gassendi et de Huet, le père Daniel compose un roman des errances du cartésianisme, roman qui ambitionne de montrer que «marcher le plus droit [...] vers un même côté», selon la métaphore cartésienne, conduit à «errer en tournoyant»...