Erreur et errance dans les tragédies en musique de Lully et de ses librettistes (1673-1686)

Céline Bohnert (Université de Reims Champagne-Ardenne)

Errer, se tromper : l’image pétrarquiste de l’erreur amoureuse réactive la polysémie du latin «error». Revisitée par la scène lyrique, cette métaphore devient une image structurante, déterminant la trajectoire de personnages aux prises avec une série d’illusions et de charmes les détournant de leur route et d’eux-mêmes. Elle organise également l’espace dramaturgique, la configurant autour des héros comme une réponse adéquate à leurs états d’âme. Nous proposons d’étudier le recouvrement de l’erreur et de l’errance dans les tragédies en musique de Lully et de ses librettistes, en nous attardant aux métaphores qui spatialisent l’amour, en comparant les parcours des différents personnages et en dessinant la géographie de leurs errances. Se dégagera ainsi une dramaturgie de l’errance dont la morale ne va pas de soi, l’amour et l’indifférence étant tour à tour présentés comme des erreurs.